la figue

Une minuscule tige retient ses poches glabres indurées par la chaleur

au revers de ces outres tapissées d'algues érectiles,

une vulve soyeuse et charnue

granulée de pigments 

est le secret d'un amour

entre une énergie des plus viriles

et la grâce d'une virginité céleste

une fleur faite de textures aussi opposées

que l'épaisseur de l'enveloppe

dissimule ironiquement le périssable désir

d'une bouche qui goûte à l'interdit