07 février 2011

Hommage à Andrée Chédid

http://www.ina.fr/art-et-culture/litterature/video/I10022942/andree-chedid-l-autre.fr.html
Posté par inulation à 21:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

26 janvier 2011

Christian Bobin

Christian Bobin in La présence pure : "Aimer c'est passer outre l'empêchement d'aimer. Le monde ne peut rien contre ça. Le monde ne sait passer outre à rien, pas même au monde. Le monde ne sait que se continuer, se continuer indéfiniment, poursuivre son long tracé sans origine ni fin, sa grande ligne droite, inutilement droite, insupportablement droite, incomparablement moins belle et pure que le désordre de pétales rouges autour d'un coeur sans fond".
Posté par inulation à 19:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 novembre 2010

Henri Michaux, La simplicité

"Ce qui a manqué surtout à ma vie jusqu’à présent, c’est la simplicité. Je commence à changer petit à petit.Par exemple, maintenant, je sors toujours avec mon lit, et quand une femme me plaît, je la prends et couche avec aussitôt.Si ses oreilles sont laides et grandes ou son nez, je les lui enlève avec ses vêtements et les mets sous le lit, qu’elle retrouve en partant ; je ne garde que ce qui me plaît.Si ses dessous gagneraient à être changés, je les change aussitôt. Ce sera mon cadeau. Si cependant je vois une autre femme plus... [Lire la suite]
Posté par inulation à 14:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 novembre 2010

La voix émouvante et tréssaillante de Reggiani

http://www.youtube.com/watch?v=8mQiRFgOiWQ
Posté par inulation à 22:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2008

René Char : la foudre du poème, part IV

René Char : Intermezzo avant de reprendre ma réflexion sur la foudre du poème Rigoureux dans l’émouvant, volatile et terreux, la langue effilée comme la pointe d'un sabre courbe, observateur insatiable des espaces cosmiques ou du chant tremblé du grillon amoureux, le poème ne se conçoit plus que "marié à quelqu'un", faisant renaître l'espoir de l'"inespéré". En une commune présence à la terre et aux mots qui en sont imprimés, entre "fureur et mystère", le regard d’un résistant rejoint... [Lire la suite]
Posté par inulation à 13:05 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
27 octobre 2008

Vent de poésie...

<!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:Verdana; panose-1:2 11 6 4 3 5 4 4 2 4; mso-font-charset:0; mso-generic-font-family:swiss; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:-1593833729 1073750107 16 0 415 0;} /* Style Definitions */ p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal {mso-style-parent:""; margin:0cm; margin-bottom:.0001pt; mso-pagination:widow-orphan; font-size:12.0pt; font-family:"Times New Roman"; ... [Lire la suite]
Posté par inulation à 22:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

23 août 2008

René Char : la foudre du poème, part III

Héraclite toujours pour accompagner René char et cette fois à travers le fragment 16 : "S'il n'espère pas, ne rencontrera pas l'inespéré, chose introuvable et même impraticable". Il faut comprendre l'énergique mouvement d'une clarté qui glisse, ponctué et rythmé par les obstacles du refus, ramené à la conscience par la morsure d'un regard lucide  dans l'opacité du réel. Nous voici tout à coup dévalant sur le versant "impraticable". L'absence devient centrale et la lutte s'engage dans une lumière négative qui... [Lire la suite]
Posté par inulation à 23:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 juillet 2008

Char : la foudre du poème suite

Revenons à ce fragment d'Héraclite l'Ephésien qui nous dit : "Des choses présentes la foudre est au gouvernail", la question est qu'en serait-il de cette présence des choses sans cet éclairage, éclair-rage qui insulte et renverse toute direction ? Parmi les mille manières dont l'éclair illumine, parmi les façons dont on peut tourner et retourner ce cheminement, l'homme est porté à la parole, à une parole qui dénude. Impitoyable lumière d'Héraclite qui tombe verticalement tel un coupant métallique, verticale, elle nous... [Lire la suite]
Posté par inulation à 01:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 juillet 2008

René Char : la foudre du poème, part I

Rien n'est plus difficile que d'expliquer la poésie, au mieux pouvons-nous parler avec elle, à "ses côtés" et dans cette entreprise, toujours se demander par quoi ou comment le poème vit, puisqu'il s'agira de ce poème-ci, poème qui bien souvent appartient à un "ensemble" qui l'excède, et que l'on est convenu d'appeler recueil. Qui dit recueil présuppose une unité, du moins une cohérence à l'intérieur de ce corpus de textes poétiques. Ces préliminaires ont vocation à préparer, à préparer à la lecture, néanmoins... [Lire la suite]
Posté par inulation à 18:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 juillet 2008

Shéhadé, Cossery, Stétié...

D’une rive l’autre, il est des poètes qui ont laissé ou laissent encore dans leur sillage, dans le sillage de leur séjour, un rêve fragile qui se fait  l’écho de l’absence, Georges Shéhadé, dans ses vers de passage, a déposé sur notre rive des esquifs de poème en héritage, une houle amniotique qui garde la mémoire de « l’enfant de grand sommeil », une nage si discrète entre les deux rives de la méditerranée, une nage si légère entre la côte où séjournent ses vers et la rive de son théâtre qui les prolonge. Un passage en... [Lire la suite]
Posté par inulation à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]