Cher René,


         Pensé à toi ce matin. Si tu envisages de donner ta pièce à Vilar* au moment propice pour le TNP, pense sérieusement à la possibilité de faire gueuler certains acteurs en scandant. N’oublie pas les Grecs. Cela me fait faire du souci, ton passage à la rampe dans cet endroit.
Pense à l’idée de chœur scandant, mâchant tes mots. Pense aux places à quatre sous où les voix parviennent à peine, là.
         Le chœur parlé n’est pas difficile pour toi en coupe.
         Exige un rétrécissement de la scène hauteur-largeur.
         Supprime quatre à six rangées de fauteuils pour créer une zone neutre.

         Bon, excuse-moi, ça passe par ma tête comme cela.
         Pour ton ballet**, l’idéal serait une couleur par tableau.
         Un tableau blanc, blanc, blanc.
         Un bleu.
         Un rose.

         Au point de vue composition, c’est important. Le lieu de l’action ne doit pas changer nécessairement, mais alors c’est l’heure dans le ciel.
         Indique-moi cela précisément.
         Merci.


         De tout cœur.