Tant qu'il s'appuie contre sa nuit, fixe, tel un pieu au coeur d'un bois sombre, il peut s'éprouver "ici", dans l'immobilité de son désir d'être, autre chose qu'un brouillon de vie, tant qu'il s'y adosse en laissant ses rêves téméraires le conduire, il ne se perd pas dans le réseau du monde, cet amoncellement de fausses clartés le dépense et le disperse, le retient et le bride, la promesse du jour il ne l'attend pas, tant qu'il reste collé aux lèvres de la nuit.