Le chagrin creuse le fossé

l'herbe se tarit sous les pas

l'été s'avance précoce

des ombres moins timides planent

dans les regards constellés de lumière

Le chagrin creuse les pas

l'herbe se tarit dans le fossé

l'été s'avance moins timide

les regards planent contellés de lumières