30 avril 2011

Odilon Redon

http://www.telerama.fr/scenes/une-oeuvre-a-la-loupe-odilon-redon,67067.php
Posté par inulation à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2011

encre

Posté par inulation à 15:53 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 avril 2011

L'amoureux ne peut être que fidèle, fidèle à la vérité de son amour, fût-elle errante.
Posté par inulation à 20:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2011

http://youtu.be/cXpFD7gi8R0
Posté par inulation à 12:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2011

Rediffusion : A Pina Bausch

Enveloppée d'étoiles furieusessous sa robe d'éternelle mariée à la danseson temps bouscule l'ordreencombré encombrantcheveux qu'elle jette comme un seau d'eausur nos visages trop sagesnos yeux courent dans ses pas bras levés vers l'éphémère dans le fracas des objetselle ignorait ce qui ne vivait pas.
Posté par inulation à 13:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
11 avril 2011

Manet à Orsay

http://videos.tf1.fr/jt-20h/l-evenement-manet-au-musee-d-orsay-6361301.html
Posté par inulation à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2011

Manet au musée d'Orsay

Le très moderne Edouart Manet(1832-1883), s'inscrit entre l'héritage réaffirmé du romantisme (il commence sa formation de peintre dans l'atelier de Thomas Couture, et présente ses premières toiles dès 1860 parmi lesquelles : Portrait de Mme et d'Auguste Manet) , l'impact de ses contemporains et le courant médiatique de son époque. Moderne il l'est en tant qu'il libère la peinture de l'académisme:certains de ses tableaux font scandale tels Lola de valence, l'Homme mort, Le déjeuner sur l'herbe, Olympia, en conséquence, Manet est... [Lire la suite]
Posté par inulation à 20:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 avril 2011

Sur Pascal Quignard

http://www.erudit.org/revue/etudfr/2004/v40/n2/008809ar.pdf
Posté par inulation à 19:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2011

Van Dongen en quelques traits

Au commencement était l’illustration. Comme pour les expressionnistes allemands, le recours au trait a construit Van Dongen. Dans le port de Rotterdam, il couchait les filles à traits charbonneux sur du papier d’emballage. En 1899, il se fixe à Montmartre, son attrait pour la capitale est immense, Paris est est pour lui «un phare». Le papillon a 23 ans, fréquente les anars, court les cabarets, croque des portraits, fait l’Hercule dans un cirque. Van Dongen vend ses illustrations aux gazettes. Félix Fénéon l’introduit à la... [Lire la suite]
Posté par inulation à 10:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,