Des chemins qui n'en sont pas, d'innombrables passerelles, des lignes fuyantes et l'écho assourdi de fils enchevêtrées, des rails aériens déroutant les pesanteurs, un maillage si serré qu'une aiguille ne pourrait s'y faufiler, et à l'inverse, des fenêtres qui nous avalent, un édifice qui s'effiloche, des perspectives insolites qui croisent et décroisent des réserves de blanc traçant une trachée pour défier l'obstacle, la lumière scinde le tableau en deux, chercher ce qui dans nos villes touffues est lacunaire. Une "légèreté" qui nous écrase parce qu'elle nous met en face de notre appétit déréglé...


 

Maria Helena Vieira da Silva

Les grandes constructions

collection particulière (1956)